Your browser is out of date!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Try Firefox or Chrome!

Confrérie de Reuilly : Les Echansons

Accueil > Actualité > Confrérie de Reuilly : Les Echansons

Les Échansons de Reuilly

« Savoir aussi bien verser le noble vin à ses amis que le boire soi-même », telle est la devise de la Maîtrise des Échansons de Reuilly-en-Berry dont la mission est de promouvoir les vins de l’AOC Reuilly depuis 1962.

JPEG - 557.1 ko

Outre les groupes Yéyé, les années 60 ont vu fleurir partout en France de très nombreuses confréries vineuses et gastronomiques.
Sans vouloir jouer les apprentis ethnologues, on peut quand même se poser la question de savoir pourquoi une telle floraison à cette époque précise. Disons que cet engouement participe sûrement d’une double volonté : à la fois celle de maintenir des traditions dans une société qui construit et déconstruit à toute vitesse et celle de s’inscrire dans une société de consommation où l’on commence à renifler les bons vins, les millésimés, à les acheter en bouteille, et à délaisser les vins râpeux qui tournent à l’aigre au fond de leur tonneau. Et la confrérie (ou « Maîtrise » pour être plus exact) des Échansons de Reuilly a été créée dans ce double esprit de maintenance des traditions et de promotion d’un produit.

  • Petite Histoire d’une confrérie
    Dans les années soixante, le produit reuillois est neuf. En effet, si le vin blanc a accédé au titre suprême de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 1937 sous la férule du Docteur Apard, le vin rosé (pinot gris) et le vin rouge (pinot noir) viennent tout juste d’être consacrés – en 1961- et jouent depuis peu dans la cour des grands.
    L’idée d’un « instrument » promotionnel et festif a alors germé dans l’esprit du comité des fêtes de Reuilly. Et en 1962, son dynamique président, le notaire Marcel Barge, lançait l’idée avec quelques amis de créer la « Maîtrise des Échansons de Reuilly-en-Berry ».
    Bien sûr, rien ne se fait en claquant des doigts, ce serait trop facile. Il a fallu convaincre, se débattre, se mettre à l’œuvre pour aboutir à sa création officielle, le 21 avril 1962, lors de la dixième foire aux vins de Reuilly. Et cette naissance, on la doit à l’étroite collaboration entre le comité des fêtes et le syndicat viticole que présidait à l’époque Léon Nerrand.
    Enfin, on ne peut évoquer les premiers balbutiements de la structure sans y associer d’autres figures locales comme celles de Raymond Pousset, de René Chatellier, les costumières aux doigts de fées : mesdames Lamamy, Pousset et Chatellier.
    JPEG - 581.6 ko
  • Même Jean-Louis Boncoeur !
    Même notre grand conteur berrichon monta effectivement de son Boischaut pour mettre la main à la pâte. On lui doit, entre autres, le texte du scénario d’intronisation, le parchemin d’honneur ainsi que le dessin des costumes.
  • Taste-vin et parchemin
    Les échansons interviennent à Reuilly à un moment incontournable de l’année. Leur prestation officielle est celle du chapitre de la foire aux vins, le samedi de Pâques.De façon rituelle, les échansons participent aux deux Saint-Vincent reuilloises et à toute manifestation, intra muros ou extra muros, touchant à la promotion des vins de Reuilly.
    L’intronisation en tant qu’échanson d’honneur récompense toute personne qui apprécie la qualité des vins de Reuilly ou encore celle qui s’est dévouée à la cause du vignoble reuillois ou qui a su apporter une aide quelconque à la viticulture. Rares sont les impétrants qui sont intronisés sans avoir reçu un parrainage, généralement celui d’un vigneron.
    Le livre d’or de la confrérie s’honore de quelques signatures célèbres : celles de Raymond Poulidor, de Jacques Anquetil, d’Yves Lecoq, Bernard Vaussion (ancien chef des cuisines de l’Élysée), sans oublier celle de nos ténors politiques régionaux.
    L’intronisation fait l’objet d’un cérémonial immuable en quatre épreuves auxquelles le postulant doit accepter de se soumettre :
    « Le bien verser, le bien goûter, le bien lamper, le bien jurer ».
    Et c’est seulement au terme de ce parcours semé d’embûches vineuses, parcours dont le postulant sortira vainqueur et grandi, qu’il sera adoubé en tant qu’échanson d’honneur des grands vins de Reuilly. Un taste-vin et un parchemin personnalisé sont remis en récompense à l’impétrant. Il est demandé au nouvel échanson de signer le livre d’or de la confrérie. Des fois qu’il ne se souviendrait plus de ses engagements !
    Et le Grand-Maître de conclure solennellement à l’adresse de ses nouveaux baptisés : « Allez de par les chemins et partout chantez les louanges de nos trois grands vins de Reuilly. Restez toujours fidèles à la devise des Échansons de Reuilly : savoir aussi bien verser le noble vin à ses amis que le boire soi-même. »
    Cochon qui s’en dédit !
    Sans les confréries vineuses, la convivialité ne serait pas ce qu’elle est.
    A votre bonne santé !
Pascal PAUVREHOMME

Et pour l’anecdote

La « difficulté » de l’intronisation tient au fait qu’il faut être capable de boire un grand verre de vin. Mais, quand c’est du reuilly, la difficulté se change en plaisir !
Sachez tout de même qu’avant 1990, ce n’était pas un verre mais une bouteille complète que le nouveau promu devait s’envoyer derrière la cravate.
A ce jeu redoutable, certaines femmes se sont révélées bien meilleures que leurs congénères masculins.

Chapitre officiel de la Foire aux Vins : samedi de Pâques. Coût de l’intronisation : 35€. Vous pouvez aussi prendre contact auprès du Grand-Maître :
Pascal Pauvrehomme, « Les Monts », Sainte-Lizaigne,
36260 Reuilly Tél. 02 54 04 00 56

Les Grands-Maîtres de la Confrérie des Échansons de Reuilly

1962-1971 : Maître Marcel Barge, notaire et propriétaire de vignes
1972-1987 : Gilbert Rousié, cafetier et propriétaire de vignes
1987-1990 : Robert Cordier, vigneron à La Ferté (Reuilly)
Depuis 1990 : Pascal Pauvrehomme, fils de vigneron à La Ferté (Reuilly)

Les Échansons à la création, en 1962

Grand-Maître : Marcel Barge
Assesseurs : Léon Nerrand et Abel Pousset
Grand-Chapelain : Jean-Louis Boncoeur
Maître-vigneron : André Lafond
Héraut : André Desroches
Grands Dignitaires : Pierre Jacob
Robert Cordier
Émile Cousin
Jean Cousin

Les Échansons aujourd’hui

Grand-Maître : Pascal Pauvrehomme
Grand-Chapelain : Jean-Sylvain Guillemain
Héraut : Pascal Desroches
Grands Dignitaires : André Barbier
François Charpentier
Christian Chassiot
Jacques Renaudat
Jean-Louis Beurdin
Florence Malbête
Jacques Vincent
Michel Cordaillat

JPEG - 350.3 ko

Avec une pensée pour Claude Lafond , Maître Vigneron de valeur.

Accueil | | Mentions légales

vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy vin-reuilly-quincy